• TripAdvisor
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

À seulement 50 km…

« Uetshu » comme dans « apprendre par l’expérience »


Le constat est simple, mais pas peu préoccupant : la disparité des chances entre les Innus de la communauté de Pessamit et la population du reste du territoire est un enjeu fondamental. Pourtant, seulement 50 km séparent Pessamit de Baie-Comeau. Et malheureusement, les perspectives d’éducation, d’emploi, d’entrepreneuriat et de réussite en général sont souvent limitées pour ces jeunes qui naissent à 50 km de distance…

On ne peut pas rester les bras croisés devant tant d’injustice. Aussi modestement soit-il, le Conseil des Innus de Pessamit et la RMBMU sentaient qu’il fallait concrètement agir, particulièrement auprès des jeunes qui vivent des défis importants pour l’intégration au marché du travail.

On a ainsi bâti le projet « Uetshu » en 2017. Depuis, plus d’une dizaine d’emplois saisonniers à temps plein ont été créés à la Station Uapishka, pour des jeunes entre 18 et 24 ans. Piler des patates, couper du bois, pêcher le souper, réparer une tablette, passer un coup de balai, allumer un feu, pour ne nommer que ceux-ci, sont des exemples de tâches quotidiennes. Et au-delà de ces responsabilités pratico-pratiques, le contact avec le territoire ancestral innu – le Nitassinan –, dans un lieu aussi mythique et inspirant que les monts Uapishka (Groulx), vient fort possiblement éveiller une prise de conscience sur la valeur de l’héritage autochtone, sur les savoirs d’un peuple millénaire.

En bref, on réunit les conditions pour que ces jeunes adultes renouent avec leur identité, bâtissent leur confiance et se sentent valorisés au quotidien.

Le résultat dont nous sommes le plus fiers : 75% des jeunes impliqués dans le projet « Uetshu » ont ensuite réintégré le marché du travail ou sont retournés aux études. Comme quoi notre objectif d’offrir une expérience qui challenge les prédictions et écourte le 50 km vaut le coup!